Lancement de PharmEquity, première plateforme de financement participatif équitable réservée aux pharmaciens.

Ses fondateurs, la Fédération des Syndicats Pharmaceutique de France (FSPF), l’Union Nationale des Pharmacies de France (UNPF) et Interfimo partenaire et financier des professions libérales et Incit’financement, conseil en investissement participatifs, s’unissent pour dynamiser les transmissions de pharmacies en France.

Tous partagent les valeurs d’une PHARMACIE LIBÉRALE, portée par un réseau d’officines appartenant à leurs titulaires, indépendants et responsables tant à titre professionnel que patrimonial.

La pérennité de ce modèle, qui a fait la preuve de son efficacité et de son adaptabilité, repose sur la fluidité des transmissions d’officines dans un contexte démographique tendu – le nombre de titulaires en âge de prendre leur retraite ayant doublé au cours des 10 dernières années.

Afin de contribuer à la mobilité et au financement de la Profession, PharmEquity souhaite faciliter l’apport de fonds propres complémentaires au capital des SEL (1) et SPFPL (2) constituées par des repreneurs d’officines en mobilisant l’épargne des pharmaciens, créant un circuit du financement court et vertueux.

Le Code de la santé autorise les quelque 27 000 pharmaciens titulaires à détenir jusqu’à quatre participations minoritaires dans des officines autres que celles dans lesquelles ils exercent : la Profession bénéficie ainsi d’une capacité de financement interne considérable pour compléter les apports personnels des repreneurs et leurs crédits bancaires.

PharmEquity est l’outil qui permet à des repreneurs de présenter leur projet à des investisseurs qui consacreront une partie de leur épargne à le co-financer, dans un cadre strictement défini par l’Autorité des Marchés Financiers ; tous les projets mis en ligne sur la plateforme auront bénéficié par ailleurs d’un accord de financement conditionné d’Interfimo.

L’investisseur qui cofinance l’acquisition de l’officine est juridiquement et factuellement minoritaire ; sa responsabilité financière est limitée à son apport en capital. Il s’abstient de toute ingérence dans la gestion et il n’investit pas dans sa propre région d’exercice.

Repreneur et investisseur conviennent du caractère temporaire de leur association : après huit années d’exercice ou au-delà, lorsque la SEL aura remboursé la majeure partie de son emprunt, le repreneur pourra racheter les parts de l’investisseur sur la base de la valeur nette de la société – la plus-value créée sur le fonds d’officine lui revenant exclusivement. Entre-temps ni dividendes ni intérêts obligataires n’auront pesé sur la trésorerie et la rémunération du titulaire.

Depuis sa mise en ligne début juillet, Pharmequity compte plusieurs dizaines d’investisseurs inscrits.

(1)     SEL :  Société d’Exercice Libéral

2.      SPFPL : Société de Participation Financière de Professions Libérales