Pour un pharmacien qui s’installe, voici quelques recommandations

blog main picture

Il est important d'avoir un discours très clair vis à vis de ses interlocuteurs que ce soit un pharmacien qui vend son officine en direct ou bien une agence de transaction. Cependant, souvent, après avoir solliciter des informations complémentaires, le pharmacien de donne pas suite, entraînant certaines conséquences :

  • Concernant le pharmacien vendeur peut se sentir frustré, le mettant dans une position d’attente alors qu’un simple retour permet d’assainir les conversations. Il est important de respecter quelques règles de civismes, un simple « Bonjour » et/ou « Après étude du projet je ne vais pas donner suite à l’acquisition de votre officine pour telle et telle raisons » permettent de désamorcer 80% des frustrations, et maintenir un espace d’échange constructif.
     
  • Concernant l'agence de transaction, la rémunération se fait au succès de la vente impliquant donc, pour un suivi et un accompagnement cohérent, un besoin de compréhension exact du projet de l’acquéreur. La discussion est inévitable pour que les deux partis, acquéreur et agent de transaction, comprennent les modes de fonctionnement de l’autre. Il ne faut donc pas hésiter à poser des questions. Par ailleurs, il est important de ne pas prendre d'initiative sur les dossiers présentés par l'Agent, sans en parler préalablement.

Voici quelques exemples d’erreur à ne pas commettre : 

Après la transmission d'un dossier par un Agent, je suis allé(e) voir la pharmacie pour en savoir plus, je n'ai plus eu de nouvelles

> Demandez à celui qui vous avait présenté le dossier si cette visite est envisageable

J'ai demandé des informations sur 60 pharmacies, aucune ne m’intéressent. Pourrais-je en avoir d’autre ? 

> Réfuter des dossiers impliquent d'argumenter les raisons pour lesquelles vous ne souhaitez pas donner suite

Après obtention du dossier de vente, j'ai analysé pendant 6 mois la proposition...

> Toujours faire un retour et maintenir au courant son interlocuteur de sa position

Ouipharma.fr a constaté une confusion sur les services proposés par les intermédiaires.

En effet, en passant par une agence de transaction, il y aura des frais pour l'acquéreur et le vendeur mais ils ne payent pas de prestation pour autant. L’objectif de l’intermédiaire est d’accompagner l’acquéreur et le vendeur dans leurs démarches et dans l'aboutissement de leur projet, il est donc important d’établir une relation de confiance avec son interlocuteur avant même de parler des dossiers, la notion d’accompagnement permettra de sécuriser l’installation. Sans cette relation de confiance vous n’aurez pas accès aux dossiers qui vous intéressent et vous ne pourrez pas bénéficier de cet accompagnement. 

Pour finir n’hésitez pas à faire appel à des tiers (experts comptables spécialisés ou avocat) pour avoir leur avis sur votre projet.