Pharmacie

Le dialogue délicat entre le pharmacien cédant et accédant
Pharmacie

Le dialogue délicat entre le pharmacien cédant...

Un monde sépare le Pharmacien expérimenté qui souhaite partir à la retraite et le jeune Pharmacien prêt à reprendre le flambeau.Dans chaque projet nous remarquons que les pharmaciens vendeurs ne cèdent pas uniquement un outil de travail, Il y a une partie affective dans la cession qu’il faut savoir gérer.Le contexte de marché vient alourdir les conditions de cessions, le prix d’une pharmacie n’est pas lié à la valeur sentimentale que celle-ci représente ni le fait que dans 3 ans il y aura par exemple, des milliers de logements supplémentaire dans la zone de chalandise, mais par les résultats de celle-ci. Le marché de la transaction est régulé par l’offre et la demande.Le prix de vente, objet de crispation autour de la vente de l’officine Hors de question que je brade ma pharmacieCependant, on ne vend pas une affaire en devenir, cela peut influencer le prix mais nous ne connaissons aucun acteur du marché qui accepte d’intégrer dans le prix de vente de la pharmacie un potentiel d’évolution externe ou interne favorable à la pharmacie dans les années à venir après la vente. Le bon prix d’une officine est simplement celui qui permettra la réalisation de la transactionLa limitation du rôle de OuipharmaBeaucoup de pharmaciens nous présentent leur officine comme étant une belle opportunité en devenir pour justifier le prix qu’il souhaite, cependant Ouipharma s'arrête à la mise en relation. La transaction n'étant pas notre métier de part la complexité et la spécificité de ce marché, des acteurs sont spécialisés pour accompagner les protagonistes et éventuellement donner des conseils sur les prix de ventes pratiqués.Et les acheteurs dans tout cela ?Pour les Pharmaciens acquéreurs, l’accessibilité aux offres est déjà un frein, la plateforme Ouipharma tente d’y répondre modestement. Cependant on remarque que ceux-ci considère plutôt une affaire par rapport aux résultats de celles-ci. Chez Ouipharma nous recevons beaucoup d’appels pour avoir des avis sur le marché et pour avoir des informations sur l’avenir du métier de pharmacien.La profession évolue (nouvelles missions, mode de rémunération) et il est important pour le vendeur d’intégrer la psychologie du jeune acheteur qui part un peu dans l’inconnu et a besoin d’éléments rationnels pour encadrer son projet.Un seul mot d’ordre pour une bonne transaction : le dialogue.
Guillaume
16 octobre 2017 • 4 min
Un futur pharmacien qui souhaite ouvrir sa pharmacie
Pharmacie

Un futur pharmacien qui souhaite ouvrir sa...

Depuis maintenant 3 ans, nous essayons de mettre en lumière les pharmacies en ventes, pour lutter contre la fermeture inévitable d’une officine. Au moment où un départ massif à la retraite s’opère, la pharmacie se transforme et prend une nouvelle direction pour mieux répondre aux enjeux de santé. Par conséquent, cette transformation engendre des tensions sur le marché, plus d’offres que de demandes, ainsi que de fortes incompréhensions des pharmaciens par rapport à la valorisation de leur fonds de commerce. Aujourd’hui, le pharmacien qui s’installe, a le pouvoir : il n’y a jamais eu autant de pharmacies à vendre, une aubaine pour tous ceux qui ont fait le choix de s’installer. Cependant, nous constatons que les critères d’installations sont plus nombreux, avec plus d’exigences, et basés sur un fond de crainte et de méfiance quant à l’idée d’acheter pour se lancer, ce qui allonge les démarches d’installation et complexifie la vente. La tendance des acquéreurs est donc à la prudence : est-ce la bonne pharmacie ? Est-ce que cela correspond à mon projet personnel ? Est-ce que le projet tient la route financièrement ? Est ce qu’il s’agit d’une pharmacie « invendable » ? Est-ce que je vais être capable de gérer mon futur outil de travail ? Autant de questions que nous recevons chaque jour et qui méritent de bien analyser les dossiers et demandes. Rôle des intermédiaires dont l'œil est avisé et, au quotidien, peuvent apporter de la profondeur sur les différents dossiers. C’est donc en toute logique qu’encore aujourd’hui plus de 80% des mandats soient chez les intermédiaires. Chez Ouipharma.fr nous disons qu’il n’y a pas de bons ou mauvais projets. Il y a un projet, à définir avec précision, qui correspond à chacun et pouvoir ainsi maitriser le risque d’échec en s’entourant de professionnels. 
Aurélien
12 juin 2019 • 4 min
Les 6 premiers mois du jeune titulaire (1ère partie)
Pharmacie

Les 6 premiers mois du jeune titulaire (1ère...

PRÉAMBULE : De Octobre 2015 au 1er Octobre 2016 Nous nous sommes lancés à deux dans cette aventure, avec Julie ma compagne. Comme souvent, la transaction a été réalisée via un cabinet de transaction. Le dossier nous a été présenté en Octobre 2015 et dès le 8 Novembre 2015, après étude du dossier par notre expert comptable, nous visitions l’officine en client mystère. Une première visite stressante avec ce sentiment d’être observé, comme démasqué alors que rien ne pouvait faire soupçonner nos intentions ! Durant cette année précédent la prise possession, nous avons passé toutes les étapes que je ne vais pas vous décrire, vous les retrouverez ici . Le premier jour du reste de notre vie Le 1er Octobre, 6h du matin, on s’active après une nuit d’inventaire pour pouvoir commencer notre nouvelle activité. Pas de transition ni de transmission, nous commençons comme parachutés, sans le moindre soutien ni accompagnement. Commencer son exercice sans la moindre boite de Doliprane (nous sommes arrivés en pleine rupture labo), des stocks en dessous des seuils fixés par le compromis de vente, c’est un début difficile dont on se serait bien passé. Avis aux vendeurs : on peut comprendre la crainte de surstocker sur de la para au moment de la cession, cependant le médicament est systématiquement racheté lors de l’inventaire. J’aurais sincèrement préféré reprendre une pharmacie “prête à l’emploi” plutôt qu’un outil de travail décharné. Gérer les surprises Pendant un an, avant la reprise, on a épluché le dossier, retourné les chiffres, les contrats. Mais on ne découvre la réalité que sur le terrain. Gestion sociale, état de l’officine, répartition des stocks, conditions commerciales, etc. Autant de paramètres que l’on ne peut appréhender qu’à partir de la reprise. 6 mois n’auront pas suffit pour faire le tour de toutes ces choses qu’un simple dossier ne nous dit pas... Gérer les achats Et comme nos stocks étaient au plus bas, il a bien fallu commander ! Et c’est là que cela devient difficile quand aucun répertoire des commerciaux ne nous est fourni… Alors s’il vous plaît, quand vous cédez votre officine, partagez les coordonnées des commerciaux avec votre successeur, dès la reprise. C’est un gain de temps énorme que de ne pas avoir à appeler le standard de chaque laboratoire pour avoir le numéro de chaque représentant. Et c’est bien le temps qui manque. Nous aurions préféré largement passer nos 2 premiers mois collés au comptoir, à la rencontre de nos patients, au contact de notre équipe, plutôt que de devoir batailler dans notre bureau pour trouver des coordonnées de commerciaux pour remettre nos stocks à flots. Au delà de ces désagréments, nous nous rendons compte que l’on peut très facilement s’enraciner au bureau et enchaîner les rendez-vous. Chacun doit trouver le rythme et la manière de travailler qui lui convient. De notre côté, nous aimerions trouver les solutions pour se décoller de ce bureau qui nous éloigne de notre coeur de métier. La suite à venir… (rencontrer notre équipe, nos patients, nos confrères, insuffler une nouvelle dynamique...)
Guillaume
16 octobre 2017 • 2 min
Comment publier une annonce de qualité pour vendre sa pharmacie ?
Pharmacie

Comment publier une annonce de qualité pour...

Publier une annonce de qualité permet de déclencher jusqu'à 4 fois plus de mises en relation sur Ouipharma.fr, la qualité rédactionnelle de votre annonce de pharmacie à vendre est importante, il s'agit du reflet de votre affaire. Voici quelques erreurs à ne pas commettre lorsqu'on dépose son annonce. JE DEPOSE UNE ANNONCE SUR OUIPHARMA Évitez d'indiquer le prix de vente dans votre annonce Le prix est l'objet de toutes les crispations, nous sommes convaincus qu'il est préférable de parler d'un projet de vie, si vous indiquez un prix de vente dans votre annonce vous allez figer le débat autour du prix alors que le projet de la pharmacie est complexe, il faut se pencher sur le dossier pour évaluer le prix. C'est pourquoi nous préconisons de ne pas l'indiquer dans votre annonce. Renseignez un maximum d'informations sur votre officine Lors de la création de votre annonce, nous vous demandons les informations suivantes, à savoir - Le Chiffre d'affaires des 12 derniers mois HT - Un titre pour votre annonce - Une description - Le lieu (Région, Département ou Ville) Ces informations sont obligatoires, cependant vous avez la possibilité en fin de parcours de création d'annonce de compléter d'autres informations : - Les informations financières des 3 dernières années (chiffres d'affaires, marges, EBE) - Le personnel de l'officine - L'environnement médical - Le local - D'autres informations complémentaires Nous vous recommandons de compléter ces informations, cela améliore considérablement les mises en relation sur Ouipharma.fr (jusqu'à 4X fois de résultats) surtout sur la partie financière. Soignez votre écriture et la ponctuation La qualité rédactionnelle de votre annonce est aussi le reflet de votre annonce, un acheteur évalue en quelques secondes le projet que vous proposez, assurez-vous que la consultation de votre affaire soit une expérience positive et non pas une chasse à la faute d'orthographe. N'oubliez pas la ponctuation adéquate et évitez à tout prix les abréviations ! Voici une annonce de pharmacie à vendre fictive que nous vous proposons à titre d'exemple  
Aurélien
23 octobre 2017 • 3 min
Le maillage territorial de la pharmacie et la désertification médicale
Pharmacie

Le maillage territorial de la pharmacie et la...

L’intégralité de la profession s’accorde à dire que le maillage de la pharmacie est la principale force des officines, cependant si nous regardons de plus près, nous constatons qu’il y a, en général, 2 types de pharmacies avec des connotations différentes :  - La pharmacie urbaine souvent avec une approche commerciale - La pharmacie rurale majoritairement à vocation première le service à la population L’offre de médecin est un facteur déterminant pour maintenir le maillage des pharmacies. En effet, nous avons été confrontés à plusieurs situations telles que la désertification ou le départ à la retraite de médecins de la zone de chalandise du pharmacien vendeur, impliquant une entrave à la vente de l’officine découlant inévitablement sur sa fermeture. La pharmacie rurale est celle qui a le plus de mal attirer de jeunes pharmaciens, malgré des leviers attirants tels que la ZRR (Zone de Revitalisation Rurale). Par conséquent, certaines communes ont dû mettre en place une stratégie de « repopulation médicale » : stratégie mettant en place des maisons de santé, annonces à l’étranger pour recruter un médecin, financement du logement du médecin, et bien d’autres arguments pour essayer de séduire les jeunes médecins à venir s’installer dans la commune. La désertification médicale intensifie ce phénomène, de ce fait, de nombreux pharmaciens sollicitent les services de Ouipharma.fr pour trouver des repreneurs pour leur officine.  L’équation est simple « Pas de médecin = Pas de pharmacien » certains Maire ont pris l’initiative de reconstruire une offre de santé afin de garantir un accès à la santé auprès de leurs administrés. Avec une suroffre en milieu urbain et une offre fragile en milieu rural, la Cour des comptes préconise une réduction importante d’officines, encore faut-il pouvoir réduire dans les secteurs ou il y a beaucoup d’offres. Sur Ouipharma.fr nous avons aidé plus de 300 Officines à trouver des repreneurs, notre objectif est de donner de la visibilité aux annonces pour que les jeunes acquéreurs puissent se manifester. 
Aurélien
12 juin 2019 • 4 min
Pour un pharmacien qui s’installe, voici quelques recommandations
Pharmacie

Pour un pharmacien qui s’installe, voici...

Il est important d'avoir un discours très clair vis à vis de ses interlocuteurs que ce soit un pharmacien qui vend son officine en direct ou bien une agence de transaction. Cependant, souvent, après avoir solliciter des informations complémentaires, le pharmacien de donne pas suite, entraînant certaines conséquences : Concernant le pharmacien vendeur peut se sentir frustré, le mettant dans une position d’attente alors qu’un simple retour permet d’assainir les conversations. Il est important de respecter quelques règles de civismes, un simple « Bonjour » et/ou « Après étude du projet je ne vais pas donner suite à l’acquisition de votre officine pour telle et telle raisons » permettent de désamorcer 80% des frustrations, et maintenir un espace d’échange constructif.   Concernant l'agence de transaction, la rémunération se fait au succès de la vente impliquant donc, pour un suivi et un accompagnement cohérent, un besoin de compréhension exact du projet de l’acquéreur. La discussion est inévitable pour que les deux partis, acquéreur et agent de transaction, comprennent les modes de fonctionnement de l’autre. Il ne faut donc pas hésiter à poser des questions. Par ailleurs, il est important de ne pas prendre d'initiative sur les dossiers présentés par l'Agent, sans en parler préalablement. Voici quelques exemples d’erreur à ne pas commettre :  Après la transmission d'un dossier par un Agent, je suis allé(e) voir la pharmacie pour en savoir plus, je n'ai plus eu de nouvelles > Demandez à celui qui vous avait présenté le dossier si cette visite est envisageable J'ai demandé des informations sur 60 pharmacies, aucune ne m’intéressent. Pourrais-je en avoir d’autre ?  > Réfuter des dossiers impliquent d'argumenter les raisons pour lesquelles vous ne souhaitez pas donner suite Après obtention du dossier de vente, j'ai analysé pendant 6 mois la proposition... > Toujours faire un retour et maintenir au courant son interlocuteur de sa position Ouipharma.fr a constaté une confusion sur les services proposés par les intermédiaires. En effet, en passant par une agence de transaction, il y aura des frais pour l'acquéreur et le vendeur mais ils ne payent pas de prestation pour autant. L’objectif de l’intermédiaire est d’accompagner l’acquéreur et le vendeur dans leurs démarches et dans l'aboutissement de leur projet, il est donc important d’établir une relation de confiance avec son interlocuteur avant même de parler des dossiers, la notion d’accompagnement permettra de sécuriser l’installation. Sans cette relation de confiance vous n’aurez pas accès aux dossiers qui vous intéressent et vous ne pourrez pas bénéficier de cet accompagnement.  Pour finir n’hésitez pas à faire appel à des tiers (experts comptables spécialisés ou avocat) pour avoir leur avis sur votre projet.
Aurélien
12 juin 2019 • 5 min
Faute de repreneurs, la pharmacie, bien souvent dernier commerce à résister dans les communes en difficulté
Pharmacie

Faute de repreneurs, la pharmacie, bien souvent...

Lancé en Février 2016, le site Ouipharma.fr est entièrement dédié à la mise en relation des offres de vente de pharmacies avec de potentiels repreneurs. Son but : faciliter la recherche du futur titulaire et donner plus de visibilité aux annonces de tous ces acteurs isolés que sont les pharmaciens et leurs intermédiaires. Ouipharma.fr est né de la rencontre de deux entrepreneurs, Guillaume Campo, pharmacien d’officine passionné de nouvelles technologies, et Aurélien Filoche spécialiste de la stratégie digitale. Un constat tiré d’une réalité de terrain Cherchant à acheter sa première officine et optimiser son démarrage professionnel, Guillaume dut démarcher directement ses confrères et contacter tous les intermédiaires de sa région pendant plus de deux ans ! D’où ce constat évident : aucune place centrale n’était faite au marché de la transaction d’officines pour relayer les annonces de cessions. Encore aujourd’hui, 1 seule offre de vente sur 4 trouve acquéreur dans l’année faute d’annonces bien profilées, mieux calibrées sur les critères de recherche de ces professionnels de santé. La profession vieillissant, la courbe des cessions s’accentuera sur les 5 prochaines années. « Faute de repreneurs, la pharmacie, bien souvent dernier commerce à résister dans les communes en difficulté, risque de fermer ses portes et de transformer nos communes rurales en désert de soins. Il y a urgence à faciliter la transmission du dernier lien entre les populations reculées et le système de santé. Il y a urgence à maintenir le maillage territorial qui fait la force de notre pays. C'est la croisade que mène sans relâche notre jeune société. » Guillaume Campo, Pharmacien
Aurélien
3 juillet 2019 • 5 min
Quels sont les choix de carrières des étudiants de pharmacie ?
Pharmacie

Quels sont les choix de carrières des étudiants...

Le choix de carrière des étudiants en pharmacie commence à se préciser dès la 4ème année, année de spécialisation entre industrie pharmaceutique, officine et internat. La tendance jusqu’à il y a 10 ans été pour l’officine, de plus en plus on tend vers un équilibre entre chaque spécialisation ce qui équivaut à une diminution de la voie officine et une augmentation de la voie industrie. En effet la voie officinale est délaissée pour laisser place à l’industrie pharmaceutique. Les jeunes de nos jours savent que l’équation « une vie = un métier » n’est plus d’actualité, c’est donc pour ça qu’ils s’orientent vers les industries car un bon nombre de métiers sont possibles dans différents domaines : production, recherche, affaires réglementaire, assurance qualité, accès au marché, marketing et bien d’autres. Tous ces métiers sont nécessaires au bon déroulement des différentes étapes du cycle du médicament et sont accessibles pour tous ceux ayant pris la filière industrie. La spécialisation internat quand elle permet de déboucher sur des métiers de biologie médicale dans les laboratoires d’analyses médicales, aussi à des métiers d’enseignants-chercheur et de pharmacien hospitalier. Mais, depuis 2 ans, grâce aux nouvelles missions du pharmacien d’officine, de plus en plus d’étudiants s’inscrivent dans cette filière et pourraient peut-être inverser à nouveau la tendance.    
Eléa
5 juillet 2019 • 2 min
Vendre sa pharmacie après 20 ans d'activité
Pharmacie

Vendre sa pharmacie après 20 ans d'activité

Les primo-accédants ont en moyenne plus de 30 ans, ils ont peu d’expérience comme chef d’entreprise, manager.    S’installer dans une pharmacie ou il faut tout transformer pour passer de la pharmacie qui n’a pas changé depuis plus de 20 ans à un modèle de pharmacie qui assure sa pérennité, exige de l’expérience, chose que le primo-accédant n’a pas forcement.   Au moment où toute une génération de pharmaciens est en age de partir à le retraite, le modèle de la pharmacie se transforme ce qui complique considérablement la transmission. «  Les nouvelles missions du pharmaciens ? je laisse cela au futur titulaire, je suis fatigué et je n’ai plus envie » Pharmacien qui souhaite partir à la retraite Autre discours que nous entendons régulièrement. Nous remarquons régulièrement que les annonces se mettent en avant par des titres peu attractif comme « Titulaire démotivé » ou « Pharmacien en arrêt maladie».  Pour optimiser la vente d’une officine, il vaut mieux vendre un outil productif, transformé et qui a de l’avenir. Cela implique répondre à des problématiques qui dépassent la pharmacie :   Est-ce qu’il y a des confrères avec lesquels je peux me regrouper ? Est-ce qu’il y a des médecins ? Est ce qu’il faut construire une maison de santé ? Est-ce qu’il faut transférer ? Est-ce qu’il faut rénover la pharmacie ?   Voici quelques pistes pour les pharmaciens vendeur, afin d’améliorer la productivité d’une officine.   Après une carrière derrière soit, c’est bien évidemment plus facile à dire qu’à faire… Cependant, laisser ces questions au futur titulaire, c’est prendre un risque de ne pas trouver d’acquéreur. De nombreux professionnels existent pour accompagner les vendeurs et acheteurs dans cette démarche.
Aurélien
8 juillet 2019 • 4 min
Comment se déroulent les études de pharmacie ?
Pharmacie

Comment se déroulent les études de pharmacie ?

Pour avoir accès aux études de pharmacie il faut passer par une première année commune aux études de santé, plus communément appelée PACES, où un numérus clausus est attribué nationalement et par université. Le numérus clausus est le nombre de pharmacien qui sera nécessaire lors de la fin des études. Environ 30% d’étudiants candidatant passent le concours. Pour la rentrée 2020, le concours et le numérus clausus ne seront plus d’actualité, la nouvelle première année de pharmacie est en cours d’élaboration.   Une fois cette année passée, il y a un premier cycle de 2 ans de formation générale en sciences pharmaceutique comprenant un nombre de matières à valider ainsi que plusieurs stages en officine pour obtenir ce diplôme. C’est un niveau licence. Ces 2 années sont un tronc commun pour avoir les bases nécessaires et choisir plus tard une spécialisation.   Il y a ensuite un deuxième cycle de 2 ans de formation spécialisé en sciences pharmaceutiques. Cette spécialisation se choisi en 4ème année. Le choix s’effectue entre officine, industrie et internat et s’accompagne en 5ème année de stages en milieu hospitalier pour toutes les filières.   La 6ème année est considérée comme une année de master 2 où l’étudiant doit, pour les cycles courts (industrie et officine), validé un master 2 ou DU de son choix avec au moins 6 mois de stage et des matières de son choix à valider en lien avec son projet professionnel qui validera son diplôme de pharmacien. Et pour le cycle long, passe un concours puis une spécialisation leur est attribuée et poursuit 4 ans d’étude en internat pour valider un diplôme d’état spécialisé. À la fin, une thèse doit être écrite et présentée pour être docteur en pharmacie.   Il y a 6 à 9 ans d’étude selon la spécialisation choisie avec possibilité de réorientation si besoin est.
Eléa
5 août 2019 • 2 min
Vendre sa pharmacie : les formules de Ouipharma
Pharmacie

Vendre sa pharmacie : les formules de Ouipharma

Ouipharma est un service de diffusion qui permet de publier des annonces de pharmacies à vendre, le formulaire pour publier en ligne est ici : DEPOSER UNE ANNONCE Les formules Gold, Platinium Nous proposons 2 formules (Gold 89€HT, Platinium 119€HT). Nous avons crée ces formules dans le but de répondre à votre besoin (Urgent ou pas de vendre) votre officine. La campagne webmarketing qui est incluse dans la formule Platinuim correspond à une publication sur laquelle nous allons investir du budget de communication pour votre annonce. Toutes nos formules sont mensuelles et vous pouvez depuis votre espace supprimer ou suspendre votre annonce quand vous le souhaitez, cela met fin automatique à votre abonnement. Comment rédiger mon annonce ? Sur le formulaire en ligne vous serez guidés parmi les 3 étapes : Etape 1 : Je renseigne un titre, une description, le chiffre d'affaires des 12 derniers mois HT, le département Il est important de décrire du mieux possible votre officine en réalisant des phrases complétes (éviter les abréviations), nous conseillons de rédiger le projet de reprise que votre affaire présente.  Exemple de titre :  Pharmacie à vendre en Gironde Exemple de description : Pharmacie à vendre située dans un angle de rue avec un superficie de 200m2. Elle offre un outil de travail de qualité dans un environnement propice aux développements des nouvelles missions du pharmacien. Le village possède de nombreux commerces et un environnement médical stable à proximité de la pharmacie. L'officine a été renovée en 2015.  Etape 2 : Choisir votre formule de parution Silver : Votre annonce sur notre plateforme  Gold : Votre annonce sur notre plateforme, une parution dans des groupes de pharmaciens sur les réseaux sociaux Platinium : Votre annonce sur notre plateforme, une parution dans des groupes de pharmaciens sur les réseaux sociaux, une campagne de communication payante Etape 3 : Compléter d'autres informations liées à votre annonce Vous avez la possibilité de publier d'autres informations pertinentes qui caracterisent votre officine, nous vous conseillons de compléter un maximum de champs afin d'éviter les prises de contacts inutiles Vous pouvez aussi télécharger notre formulaire papier en cliquant ici  Les pièges à éviter : mettre le prix de vente dans votre annonce, indiquer votre numero de téléphone, utiliser l'email de la pharmacie pour creer votre compte, renseigner dans l'annonce que le titulaire est démotivé. Comment je vais recevoir les candidatures ? Vous recevrez les candidatures par email et sur votre espace Ouipharma, vous pourrez échanger avec eux via  notre messagerie interne Ouipharma ou bien par téléphone puisque nous vous transmettons les coordonnées des acquéreurs avec leur projet profesionnel, l'apport, les heures de contact et la situation de pharmacien   Des questions ?  Vous pouvez me joindre au 06 31 16 73 35 - Aurélien Filoche Co-fondateur de Ouipharma.fr  
Aurélien
17 juin 2020 • 4 min
Lancement de PharmEquity, première plateforme de financement participatif équitable réservée aux pharmaciens.
Finance Pharmacie

Lancement de PharmEquity, première plateforme...

Ses fondateurs, la Fédération des Syndicats Pharmaceutique de France (FSPF), l’Union Nationale des Pharmacies de France (UNPF) et Interfimo partenaire et financier des professions libérales et Incit’financement, conseil en investissement participatifs, s’unissent pour dynamiser les transmissions de pharmacies en France. Tous partagent les valeurs d’une PHARMACIE LIBÉRALE, portée par un réseau d’officines appartenant à leurs titulaires, indépendants et responsables tant à titre professionnel que patrimonial. La pérennité de ce modèle, qui a fait la preuve de son efficacité et de son adaptabilité, repose sur la fluidité des transmissions d’officines dans un contexte démographique tendu – le nombre de titulaires en âge de prendre leur retraite ayant doublé au cours des 10 dernières années. Afin de contribuer à la mobilité et au financement de la Profession, PharmEquity souhaite faciliter l’apport de fonds propres complémentaires au capital des SEL (1) et SPFPL (2) constituées par des repreneurs d’officines en mobilisant l’épargne des pharmaciens, créant un circuit du financement court et vertueux. Le Code de la santé autorise les quelque 27 000 pharmaciens titulaires à détenir jusqu’à quatre participations minoritaires dans des officines autres que celles dans lesquelles ils exercent : la Profession bénéficie ainsi d’une capacité de financement interne considérable pour compléter les apports personnels des repreneurs et leurs crédits bancaires. PharmEquity est l’outil qui permet à des repreneurs de présenter leur projet à des investisseurs qui consacreront une partie de leur épargne à le co-financer, dans un cadre strictement défini par l’Autorité des Marchés Financiers ; tous les projets mis en ligne sur la plateforme auront bénéficié par ailleurs d’un accord de financement conditionné d’Interfimo. L’investisseur qui cofinance l’acquisition de l’officine est juridiquement et factuellement minoritaire ; sa responsabilité financière est limitée à son apport en capital. Il s’abstient de toute ingérence dans la gestion et il n’investit pas dans sa propre région d’exercice. Repreneur et investisseur conviennent du caractère temporaire de leur association : après huit années d’exercice ou au-delà, lorsque la SEL aura remboursé la majeure partie de son emprunt, le repreneur pourra racheter les parts de l’investisseur sur la base de la valeur nette de la société – la plus-value créée sur le fonds d’officine lui revenant exclusivement. Entre-temps ni dividendes ni intérêts obligataires n’auront pesé sur la trésorerie et la rémunération du titulaire. Depuis sa mise en ligne début juillet, Pharmequity compte plusieurs dizaines d’investisseurs inscrits. (1)     SEL :  Société d’Exercice Libéral 2.      SPFPL : Société de Participation Financière de Professions Libérales
Aurélien
10 septembre 2020 • 5 min
Transfert des pharmacies, comment procéder ?
Pharmacie

Transfert des pharmacies, comment procéder ?

Maitre Aymeric Orliac, nous donne les reponses à vos questions sur les transferts de pharmacies, avec les éléments essentiels à prendre en compte lors qu'on envisage dec transferer son officine. Pour en savoir plus vous pouvez contacter le cabinet : 07.76.32.54.77 ou orliac.aymeric@avocat-conseil.fr Demander un rendez-vous   1. Comment transfert-on une pharmacie ? Une pharmacie ne peut être transférée qu’à la condition d’obtenir une licence de transfert c’est-à-dire une autorisation administrative délivrée par le Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé compétente. Pour obtenir cette autorisation, le pharmacien doit déposer un dossier de demande de transfert comprenant un argumentaire motivé en fait et en droit ainsi qu’une liste de pièces justificatives obligatoires (plan délimitant les quartiers d’origine et d’accueil, plan de masse du bâtiment, justificatif de la propriété ou de la location du local convoité, ….). 2. Quelles sont les règles pour transférer son officine ? Un transfert d’officine ne peut être accordé que si le projet répond à un certain nombre de conditions. Parmi celles-ci, le projet de transfert : -    Ne doit pas compromettre l'approvisionnement nécessaire en médicaments de la population résidente du quartier ou de la commune d’origine -    Doit permettre une desserte en médicaments optimale au sein du quartier ou de la commune d’accueil. 3. Peut-on transférer une pharmacie dans un autre commune ?  Le Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé peut délivrer une licence de transfert intra communal (sur la même commune) ou extra communal (sur une autre commune). Cependant, les conditions posées par le code de la santé publique ne sont pas les mêmes : à titre d’exemple, un transfert extra communal ne pourra être autorisé que si le pharmacien justifie le respect des quotas de population sur la commune d’accueil : -   Pour l’implantation de la première officine sur une commune, le pharmacien doit démontrer que le nombre d’habitants sur cette commune est au moins égal à 2 500 habitants  -    L'ouverture d'une officine supplémentaire peut être autorisée par voie de transfert à raison d'une autorisation par tranche entière supplémentaire de 4 500 habitants recensés dans la commune. 4. Peut-on transférer deux pharmacies dans un nouveau local ? Il est possible de transférer deux pharmacies dans un nouveau local. Il s’agit alors d’un regroupement de pharmacies. Dans cette situation, un seul dossier doit être enregistré à l’Agence Régionale de Santé compétente. Cependant, les pharmaciens devront justifier dans le même dossier qu’aucune des deux pharmacies n’abandonnera la population de son quartier ou de la commune d’origine. 5. Quels peuvent être les motifs d’un refus de transfert ? Tout d’abord, le Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé peut refuser d’enregistrer la demande de transfert d’officine si le dossier n’est pas complet (défaut ou incomplétude d’une pièce obligatoire au regard du code de la santé publique). Ensuite, et quand bien même la demande de transfert aurait été enregistrée, le Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé peut la rejeter après l’avoir instruite. Ce refus peut être justifié : -    Soit par un abandon de la patientèle du quartier ou de la commune d’origine : dans cette hypothèse, le Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé estime, au vu de l’implantation des autres pharmacies, que le départ de la pharmacie compromettrait l’approvisionnement nécessaire en médicaments de la population résidente ; -    Soit par une absence d’optimisation de la desserte en médicaments des habitants du quartier ou de la commune d’accueil : un tel motif peut être opposé au pharmacien soit lorsqu’il n’existe pas une population suffisamment importante à proximité du local convoité, soit lorsque les habitants sont suffisamment nombreux mais sont déjà desservis par une autre officine. 6. Une autorisation de transfert peut-elle être contestée ?  Une décision autorisant le transfert d’une pharmacie peut être contestée par des tiers (pharmaciens, syndicat professionnels, …) dans un délai de deux mois à compter de sa publication au recueil des actes administratifs. Différents recours peuvent être initiés :  -    Un recours gracieux porté devant l’auteur de la décision à savoir le Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé ; -    Un recours hiérarchique porté devant le Ministère chargé de la santé ; -    Un recours contentieux porté devant le Tribunal Administratif compétent. Ces recours ne suspendent pas la décision de transfert (à l’exception d’une procédure de référé suspension) de telle sorte que le pharmacien pourra, s’il le souhaite, poursuivre son transfert tant que la décision administrative n’aura pas été annulée. Cependant, en cas d’annulation de la décision de transfert, il devra revenir dans son local d’origine. En poursuivant son projet de transfert malgré l’existence d’un recours, le pharmacien doit avoir conscience du risque encouru. 7. Peut-on vendre son officine après avoir obtenu une décision de transfert ?  Depuis le 1er août 2018, le pharmacien peut céder son officine après avoir obtenu une licence de transfert. L’acquéreur pourra ainsi racheter une pharmacie avec la certitude qu’elle sera transférée dans un local plus visible, plus grand, plus proche de professionnels de santé, … 8. Combien de temps prend un projet de transfert de pharmacie ? Le pharmacien doit prévoir un délai suffisamment long pour constituer son dossier à savoir : -    effectuer les éventuelles démarches en fonction des caractéristiques du projet (obtention d’un permis de construire, acquisition ou location du local, réalisation d’un plan d’agencement, ….) ; -    rassembler les pièces limitativement énumérées par le code de la santé publique ; -    rédiger l’argumentaire motivé en fait et en droit. Lorsque toutes les pièces ont pu être rassemblées, il convient de prévoir un délai de 7 mois entre la date d’enregistrement du dossier par les services de l’ARS et la date à laquelle le pharmacien pourra effectivement transférer. La durée nécessaire à un tel projet de transfert peut ainsi être évaluée à 18 mois.  
Aurélien
10 juin 2022 • 5 min
Lancement réseau social pour la pharmacie
Digital Pharmacie

Lancement réseau social pour la pharmacie

Depuis 2015, Ouipharma.fr rassemble les pharmaciens et les acteurs de la profession autour de l'installation, de l'emploi et de l'association. La nouvelle fonctionnalité va permettre de créer une passerelle entre tous les pharmaciens, en incluant les professionnels de l'officine. Pourquoi rassembler les pharmaciens et les acteurs de la pharmacie ? Au début de leur recherche, les futurs pharmaciens ne maitrisent pas les spécificités de leur futur métier puisque celui-ci englobe plusieurs compétences à maitriser : chef d'entreprise, RH, acheteur, professionnel de santé... En réalité, c'est lors de leur parcours à l'installation que le pharmacien apprend les enjeux de sa futur installation. C'est au contact des acteurs de l'officine qu'il s'émancipe. D'ou l'importance que ces futurs pharmaciens puissent recevoir la bonne information avec les bons professionnels. Pourquoi les pharmaciens doivent échanger ?  Les pharmaciens se regroupent pour mieux acheter, mieux gérer, et mieux communiquer. Pour la qualité de son exercice, il est important de pouvoir échanger avec ses confrères et gagner en efficacité. Le réseau social contient les 78 333 pharmaciens de France afin de pouvoir visualiser et contacter en fonction de ses critères de recherche. Les 11 000 membres de Ouipharma vont être rattaché et la plateforme s'occupera de livrer le message numérique.  Les données proviennent des annuaires de données mise à disposition par les organismes d'état et nous actualisons les informations tous les jours. Ouipharma prévoit déjà d'intégrer d'autres fonctionnalités et typologies de professionnels (Médecins, Collectivités et autres) dans son outil de messagerie    L'adhésion est gratuite ! 
Aurélien
14 juin 2022 • 3 min
L'expertise comptable et les pharmaciens
Finance Pharmacie

L'expertise comptable et les pharmaciens

Emmanuel Leroy de KPMG a répondu aux questions des candidats à l'installation de Ouipharma •    Quels points sont essentiels à vérifier lors de son achat d’une officine ? Les points d’attention sont multiples et pour rester dans le domaine financier, ils dépendent beaucoup du mode d’acquisition de l’officine, rachat de parts ou du fonds de commerce. Le prévisionnel d’acquisition va se baser sur les performances historiques de l’officine, il convient donc de s’assure de la sincérité des comptes. Le chiffre d’affaires reflète ‘il bien l’activité au comptoir et n’est-il pas gonflé par des rétrocessions ou des ventes à des collectivités ? La masse salariale est elle suffisante pour réaliser le chiffre d’affaires annoncé ? Dans le cadre d’un rachat de parts un audit d’acquisition peut de révéler nécessaire pour s’assurer de la réalité des éléments de l’actif et du passif du bilan. Ils servent de base lors de la détermination du prix des parts de la SEL ; •    Qu’est-ce que l’expert-comptable fait pour accompagner le candidat ? L’expert-comptable est le partenaire privilégié du pharmacien pour l’établissement du prévisionnel et l’analyse des données financières historiques de la pharmacie. Il pourra guider le futur acquéreur sur les points essentiels à vérifier lors de l’acquisition et l’accompagner dans les démarches de recherche financement auprès des banques. Les choix juridiques et fiscaux sont des éléments importants du projet, l’expert-comptable est là pour optimiser ces choix.  •    A quel moment un candidat doit-il contacter un expert-comptable ? Le candidat doit contacter un expert-comptable dès qu’il envisage de se lancer dans la recherche d’une officine à acquérir. Il pourra ainsi orienter aux mieux sa recherche en fonction par exemple de sa capacité financière où du mode d’exploitation de l’officine, seul, en association, avec un investisseur… •    Combien coute un expert-comptable ? Le coût de l’accompagnement d’un expert-comptable dépend du type de missions qui suit sont confiées. Les règles ordinales imposent à l’expert-comptable de signer une lettre de mission avec son client avant toute prestation facturée, il n’y a donc pas de surprise sur une facturation qui ne serait pas prévue. •    Est ce qu’il est rentable d’être pharmacien ? La question n’est pas bien posée, il ne s’agit de savoir s’il est rentable d’être pharmacien mais si la profession est un métier d’avenir. Le vieillissement de la population, la difficulté à avoir des rendez-vous rapides avec des professionnels de santé font du pharmacien le premier recours de soin. Les nouvelles missions qui lui sont confiés son aussi un relais de croissance qu’il ne faut pas négliger. Le pharmacien a donc toutes les cartes en mains pour valoriser au mieux son investissement et il n’y a pas de bonne ou de mauvaise pharmacie mais plutôt de bons pharmaciens titulaires qui arrivent à fédérer une bonne équipe autour d’eux. •    Lorsqu’un pharmacien vend son officine doit il discuter avec son expert-comptable ? La cession est un moment important dans la vie d’un pharmacien.  Soit le pharmacien cède avec pour projet de se réinstaller et dans ce cas il doit optimiser la structuration juridique pour limiter la fiscalité et garde un maximum de plus-value pur financer une nouvelle acquisition. Soit le pharmacien cède au moment de son départ à la retraite et là il doit analyser le meilleur moyen de transmettre son officine en bénéficiant des exonérations d’impôts sur la plus-value. Quoi qu’il en soit, la cession doit être anticipée, souvent quelques années avant pour valoriser au mieux l’officine.  
Aurélien
20 juin 2022 • 10 min
Les pharmacies vont-elles devoir réduire leurs horaires d’ouverture ?
Presse Pharmacie

Les pharmacies vont-elles devoir réduire leurs...

Les pharmacies vont-elles devoir réduire leurs horaires d’ouverture ?   Il manque 15 000 professionnels dans les officines. Deux fois plus qu’en 2021. Le co-fondateur de OuiPharma, Aurélien Filoche, appelle le gouvernement à augmenter le nombre de diplômés et à redonner de l’attractivité à la profession de préparateur en pharmacie. Faute de quoi…   Replay video : Video BFM Business La pénurie de personnels touche de plus en plus violemment le secteur des pharmacies dont 3000 ont disparu en six ans. En 2021, il manquait près de 10 000 pharmaciens et préparateurs dans les 21 000 officines de France. Un an plus tard, cette pénurie s’est aggravée avec 15 000 postes à pourvoir et un manque inquiétant et persistant de candidats.   Salaires souvent insuffisamment attractifs, conditions de travail souvent jugées trop contraignantes (horaires, week-ends, congés…) et nouvelles attentes des jeunes diplômés… contribuent à entretenir la pénurie de personnels au point que certains dans la profession s’interrogent : face à cette présence insuffisante en pharmacie au regard des obligations réglementaires, beaucoup cherchent à s’adapter. Quelques-uns, pour l’heure, ont même déjà dû se résoudre à réduire leurs horaires d’ouverture.   C’est ce qu’a constater à l’occasion de ses nombreux contacts avec la profession et ses représentants Aurélien Filoche, co-fondateur du site OuiPharma. Objectif de la plateforme : faciliter la transmission de pharmacies pour maintenir le bon maillage national à l’heure de la désertification grandissante, de départs en retraite massifs et alors que « Sur les 3 000 officines mises en vente chaque année, seule la moitié trouvent aujourd’hui preneur ! », déclare Aurélien Filoche.   Dans ce contexte de désertification grandissante, et alors que le budget de la santé va bientôt arriver sur le bureau de l’Assemblée Nationale, Aurélien Filoche lance un appel au gouvernement. Il lui demande :   en urgence une augmentation du numerus clausus. « Le gouvernement a augmenté l’an dernier de 300 le nombre de places en faculté de pharmacies pour les porter à 17000 sur cinq ans. Or, explique le président de OuiPharma, 17000, ce sont les besoins immédiats sachant, de surcroît, que 5000 des 50 000 pharmaciens d’officines sont déjà en âge de partir à la retraite et peinent à trouver des repreneurssuccesseurs ».   rapidement un geste significatif du gouvernement pour améliorer l’attractivité du métier de préparateur en pharmacie. En particulier accorder à ces collaborateurs le statut de « Professionnel de santé », ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.   Grace à son site internet OuiPharma, Aurélien Filoche facilite depuis 2015 la cession de pharmacies en donnant de la visibilité aux annonces de mise en vente. En 2021, sur les 1400 ventes d’officines enregistrées en France, 332 se sont faites grâce à l’entremise de OuiPharma qui affiche actuellement 700 offres de cession. Depuis le début de l’été, ces transactions sont facilitées avec la mise en place d’une messagerie interne sécurisée accessible aux 11 000 pharmaciens déjà inscrits sur le site et désirant échanger en toute simplicité et confidentialité.   Aujourd’hui, OuiPharma veut apporter sa pierre à la lutte contre la pénurie de personnels en officine. En 2022, et malgré la conjoncture, une offre d’emploi sur deux affichées sur OuiPharma a trouvé preneur. Forte de son expérience et de son succès, la plateforme, qui présente actuellement 150 postes à pourvoir, veut devenir le partenaire incontournable de l’emploi en pharmacie.   Pour cela, OuiPharma veut mobiliser les jeunes diplômés dont la plupart souhaitent traditionnellement se « faire la main » dans l’industrie avant d’intégrer une officine. A l’automne, Aurélien Filoche va lancer une « Caravane de l’emploi en pharmacie » auprès des jeunes pharmaciens du pays. « L’objectif, explique Aurélien Filoche, c’est de sensibiliser les jeunes à l’urgence d’apporter leurs compétences aux pharmaciens d’officine qui, sans eux, vont devoir soit fermer, soit réduire leur activité ».   A propos de OuiPharma Créée en 2015 pour apporter une solution aux graves difficultés que rencontrent les pharmaciens pour céder ou acquérir une officine, la plateforme OuiPharma.fr regroupe à ce jour 700 offres de cession sur toute la France. Grâce à sa communauté de 11 000 utilisateurs, OuiPharma a permis en 2021 la cession de 300 pharmacies, soit plus d’une transaction sur cinq. Pour répondre aux besoins de ses adhérents, OuiPharma propose des offres d’emploi. En 2022, une sur deux a été satisfaite. OuiPharma a de nouveau innové en juillet 2022 en mettant en service une messagerie sécurisée à l’usage exclusif de ses 11 000 adhérents.    
Aurélien
7 septembre 2022 • 5 min

Inscrivez-vous à notre newsletter

Tous les mardi, les dernières annonces de pharmacie à vendre et les derniers articles de blog dans votre boite mail.