Un futur pharmacien qui souhaite ouvrir sa pharmacie

blog main picture

Depuis maintenant 3 ans, nous essayons de mettre en lumière les pharmacies en ventes, pour lutter contre la fermeture inévitable d’une officine.

Au moment où un départ massif à la retraite s’opère, la pharmacie se transforme et prend une nouvelle direction pour mieux répondre aux enjeux de santé. Par conséquent, cette transformation engendre des tensions sur le marché, plus d’offres que de demandes, ainsi que de fortes incompréhensions des pharmaciens par rapport à la valorisation de leur fonds de commerce.

Aujourd’hui, le pharmacien qui s’installe, a le pouvoir : il n’y a jamais eu autant de pharmacies à vendre, une aubaine pour tous ceux qui ont fait le choix de s’installer. Cependant, nous constatons que les critères d’installations sont plus nombreux, avec plus d’exigences, et basés sur un fond de crainte et de méfiance quant à l’idée d’acheter pour se lancer, ce qui allonge les démarches d’installation et complexifie la vente.

La tendance des acquéreurs est donc à la prudence : est-ce la bonne pharmacie ? Est-ce que cela correspond à mon projet personnel ? Est-ce que le projet tient la route financièrement ? Est ce qu’il s’agit d’une pharmacie « invendable » ? Est-ce que je vais être capable de gérer mon futur outil de travail ? Autant de questions que nous recevons chaque jour et qui méritent de bien analyser les dossiers et demandes. Rôle des intermédiaires dont l'œil est avisé et, au quotidien, peuvent apporter de la profondeur sur les différents dossiers.

C’est donc en toute logique qu’encore aujourd’hui plus de 80% des mandats soient chez les intermédiaires. Chez Ouipharma.fr nous disons qu’il n’y a pas de bons ou mauvais projets. Il y a un projet, à définir avec précision, qui correspond à chacun et pouvoir ainsi maitriser le risque d’échec en s’entourant de professionnels.