Actualités de l’officine

Le maillage territorial de la pharmacie et la désertification médicale
Pharmacie

Le maillage territorial de la pharmacie et la...

L’intégralité de la profession s’accorde à dire que le maillage de la pharmacie est la principale force des officines, cependant si nous regardons de plus près, nous constatons qu’il y a, en général, 2 types de pharmacies avec des connotations différentes :  - La pharmacie urbaine souvent avec une approche commerciale - La pharmacie rurale majoritairement à vocation première le service à la population L’offre de médecin est un facteur déterminant pour maintenir le maillage des pharmacies. En effet, nous avons été confrontés à plusieurs situations telles que la désertification ou le départ à la retraite de médecins de la zone de chalandise du pharmacien vendeur, impliquant une entrave à la vente de l’officine découlant inévitablement sur sa fermeture. La pharmacie rurale est celle qui a le plus de mal attirer de jeunes pharmaciens, malgré des leviers attirants tels que la ZRR (Zone de Revitalisation Rurale). Par conséquent, certaines communes ont dû mettre en place une stratégie de « repopulation médicale » : stratégie mettant en place des maisons de santé, annonces à l’étranger pour recruter un médecin, financement du logement du médecin, et bien d’autres arguments pour essayer de séduire les jeunes médecins à venir s’installer dans la commune. La désertification médicale intensifie ce phénomène, de ce fait, de nombreux pharmaciens sollicitent les services de Ouipharma.fr pour trouver des repreneurs pour leur officine.  L’équation est simple « Pas de médecin = Pas de pharmacien » certains Maire ont pris l’initiative de reconstruire une offre de santé afin de garantir un accès à la santé auprès de leurs administrés. Avec une suroffre en milieu urbain et une offre fragile en milieu rural, la Cour des comptes préconise une réduction importante d’officines, encore faut-il pouvoir réduire dans les secteurs ou il y a beaucoup d’offres. Sur Ouipharma.fr nous avons aidé plus de 300 Officines à trouver des repreneurs, notre objectif est de donner de la visibilité aux annonces pour que les jeunes acquéreurs puissent se manifester. 
Aurélien
12 juin 2019 • 4 min
Comment se déroulent les études de pharmacie ?
Pharmacie

Comment se déroulent les études de pharmacie ?

Pour avoir accès aux études de pharmacie il faut passer par une première année commune aux études de santé, plus communément appelée PACES, où un numérus clausus est attribué nationalement et par université. Le numérus clausus est le nombre de pharmacien qui sera nécessaire lors de la fin des études. Environ 30% d’étudiants candidatant passent le concours. Pour la rentrée 2020, le concours et le numérus clausus ne seront plus d’actualité, la nouvelle première année de pharmacie est en cours d’élaboration.   Une fois cette année passée, il y a un premier cycle de 2 ans de formation générale en sciences pharmaceutique comprenant un nombre de matières à valider ainsi que plusieurs stages en officine pour obtenir ce diplôme. C’est un niveau licence. Ces 2 années sont un tronc commun pour avoir les bases nécessaires et choisir plus tard une spécialisation.   Il y a ensuite un deuxième cycle de 2 ans de formation spécialisé en sciences pharmaceutiques. Cette spécialisation se choisi en 4ème année. Le choix s’effectue entre officine, industrie et internat et s’accompagne en 5ème année de stages en milieu hospitalier pour toutes les filières.   La 6ème année est considérée comme une année de master 2 où l’étudiant doit, pour les cycles courts (industrie et officine), validé un master 2 ou DU de son choix avec au moins 6 mois de stage et des matières de son choix à valider en lien avec son projet professionnel qui validera son diplôme de pharmacien. Et pour le cycle long, passe un concours puis une spécialisation leur est attribuée et poursuit 4 ans d’étude en internat pour valider un diplôme d’état spécialisé. À la fin, une thèse doit être écrite et présentée pour être docteur en pharmacie.   Il y a 6 à 9 ans d’étude selon la spécialisation choisie avec possibilité de réorientation si besoin est.
Eléa
5 août 2019 • 2 min
Lancement réseau social pour la pharmacie
Digital Pharmacie

Lancement réseau social pour la pharmacie

Depuis 2015, Ouipharma.fr rassemble les pharmaciens et les acteurs de la profession autour de l'installation, de l'emploi et de l'association. La nouvelle fonctionnalité va permettre de créer une passerelle entre tous les pharmaciens, en incluant les professionnels de l'officine. Pourquoi rassembler les pharmaciens et les acteurs de la pharmacie ? Au début de leur recherche, les futurs pharmaciens ne maitrisent pas les spécificités de leur futur métier puisque celui-ci englobe plusieurs compétences à maitriser : chef d'entreprise, RH, acheteur, professionnel de santé... En réalité, c'est lors de leur parcours à l'installation que le pharmacien apprend les enjeux de sa futur installation. C'est au contact des acteurs de l'officine qu'il s'émancipe. D'ou l'importance que ces futurs pharmaciens puissent recevoir la bonne information avec les bons professionnels. Pourquoi les pharmaciens doivent échanger ?  Les pharmaciens se regroupent pour mieux acheter, mieux gérer, et mieux communiquer. Pour la qualité de son exercice, il est important de pouvoir échanger avec ses confrères et gagner en efficacité. Le réseau social contient les 78 333 pharmaciens de France afin de pouvoir visualiser et contacter en fonction de ses critères de recherche. Les 11 000 membres de Ouipharma vont être rattaché et la plateforme s'occupera de livrer le message numérique.  Les données proviennent des annuaires de données mise à disposition par les organismes d'état et nous actualisons les informations tous les jours. Ouipharma prévoit déjà d'intégrer d'autres fonctionnalités et typologies de professionnels (Médecins, Collectivités et autres) dans son outil de messagerie    L'adhésion est gratuite ! 
Aurélien
14 juin 2022 • 3 min
Les pharmacies vont-elles devoir réduire leurs horaires d’ouverture ?
Presse Pharmacie

Les pharmacies vont-elles devoir réduire leurs...

Les pharmacies vont-elles devoir réduire leurs horaires d’ouverture ?   Il manque 15 000 professionnels dans les officines. Deux fois plus qu’en 2021. Le co-fondateur de OuiPharma, Aurélien Filoche, appelle le gouvernement à augmenter le nombre de diplômés et à redonner de l’attractivité à la profession de préparateur en pharmacie. Faute de quoi…   Replay video : Video BFM Business La pénurie de personnels touche de plus en plus violemment le secteur des pharmacies dont 3000 ont disparu en six ans. En 2021, il manquait près de 10 000 pharmaciens et préparateurs dans les 21 000 officines de France. Un an plus tard, cette pénurie s’est aggravée avec 15 000 postes à pourvoir et un manque inquiétant et persistant de candidats.   Salaires souvent insuffisamment attractifs, conditions de travail souvent jugées trop contraignantes (horaires, week-ends, congés…) et nouvelles attentes des jeunes diplômés… contribuent à entretenir la pénurie de personnels au point que certains dans la profession s’interrogent : face à cette présence insuffisante en pharmacie au regard des obligations réglementaires, beaucoup cherchent à s’adapter. Quelques-uns, pour l’heure, ont même déjà dû se résoudre à réduire leurs horaires d’ouverture.   C’est ce qu’a constater à l’occasion de ses nombreux contacts avec la profession et ses représentants Aurélien Filoche, co-fondateur du site OuiPharma. Objectif de la plateforme : faciliter la transmission de pharmacies pour maintenir le bon maillage national à l’heure de la désertification grandissante, de départs en retraite massifs et alors que « Sur les 3 000 officines mises en vente chaque année, seule la moitié trouvent aujourd’hui preneur ! », déclare Aurélien Filoche.   Dans ce contexte de désertification grandissante, et alors que le budget de la santé va bientôt arriver sur le bureau de l’Assemblée Nationale, Aurélien Filoche lance un appel au gouvernement. Il lui demande :   en urgence une augmentation du numerus clausus. « Le gouvernement a augmenté l’an dernier de 300 le nombre de places en faculté de pharmacies pour les porter à 17000 sur cinq ans. Or, explique le président de OuiPharma, 17000, ce sont les besoins immédiats sachant, de surcroît, que 5000 des 50 000 pharmaciens d’officines sont déjà en âge de partir à la retraite et peinent à trouver des repreneurssuccesseurs ».   rapidement un geste significatif du gouvernement pour améliorer l’attractivité du métier de préparateur en pharmacie. En particulier accorder à ces collaborateurs le statut de « Professionnel de santé », ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.   Grace à son site internet OuiPharma, Aurélien Filoche facilite depuis 2015 la cession de pharmacies en donnant de la visibilité aux annonces de mise en vente. En 2021, sur les 1400 ventes d’officines enregistrées en France, 332 se sont faites grâce à l’entremise de OuiPharma qui affiche actuellement 700 offres de cession. Depuis le début de l’été, ces transactions sont facilitées avec la mise en place d’une messagerie interne sécurisée accessible aux 11 000 pharmaciens déjà inscrits sur le site et désirant échanger en toute simplicité et confidentialité.   Aujourd’hui, OuiPharma veut apporter sa pierre à la lutte contre la pénurie de personnels en officine. En 2022, et malgré la conjoncture, une offre d’emploi sur deux affichées sur OuiPharma a trouvé preneur. Forte de son expérience et de son succès, la plateforme, qui présente actuellement 150 postes à pourvoir, veut devenir le partenaire incontournable de l’emploi en pharmacie.   Pour cela, OuiPharma veut mobiliser les jeunes diplômés dont la plupart souhaitent traditionnellement se « faire la main » dans l’industrie avant d’intégrer une officine. A l’automne, Aurélien Filoche va lancer une « Caravane de l’emploi en pharmacie » auprès des jeunes pharmaciens du pays. « L’objectif, explique Aurélien Filoche, c’est de sensibiliser les jeunes à l’urgence d’apporter leurs compétences aux pharmaciens d’officine qui, sans eux, vont devoir soit fermer, soit réduire leur activité ».   A propos de OuiPharma Créée en 2015 pour apporter une solution aux graves difficultés que rencontrent les pharmaciens pour céder ou acquérir une officine, la plateforme OuiPharma.fr regroupe à ce jour 700 offres de cession sur toute la France. Grâce à sa communauté de 11 000 utilisateurs, OuiPharma a permis en 2021 la cession de 300 pharmacies, soit plus d’une transaction sur cinq. Pour répondre aux besoins de ses adhérents, OuiPharma propose des offres d’emploi. En 2022, une sur deux a été satisfaite. OuiPharma a de nouveau innové en juillet 2022 en mettant en service une messagerie sécurisée à l’usage exclusif de ses 11 000 adhérents.    
Aurélien
7 septembre 2022 • 5 min

Inscrivez-vous à notre newsletter

Tous les mardi, les dernières annonces de pharmacie à vendre et les derniers articles de blog dans votre boite mail.