Presse

Les pharmacies vont-elles devoir réduire leurs horaires d’ouverture ?
Presse Pharmacie

Les pharmacies vont-elles devoir réduire leurs...

Les pharmacies vont-elles devoir réduire leurs horaires d’ouverture ?   Il manque 15 000 professionnels dans les officines. Deux fois plus qu’en 2021. Le co-fondateur de OuiPharma, Aurélien Filoche, appelle le gouvernement à augmenter le nombre de diplômés et à redonner de l’attractivité à la profession de préparateur en pharmacie. Faute de quoi…   Replay video : Video BFM Business La pénurie de personnels touche de plus en plus violemment le secteur des pharmacies dont 3000 ont disparu en six ans. En 2021, il manquait près de 10 000 pharmaciens et préparateurs dans les 21 000 officines de France. Un an plus tard, cette pénurie s’est aggravée avec 15 000 postes à pourvoir et un manque inquiétant et persistant de candidats.   Salaires souvent insuffisamment attractifs, conditions de travail souvent jugées trop contraignantes (horaires, week-ends, congés…) et nouvelles attentes des jeunes diplômés… contribuent à entretenir la pénurie de personnels au point que certains dans la profession s’interrogent : face à cette présence insuffisante en pharmacie au regard des obligations réglementaires, beaucoup cherchent à s’adapter. Quelques-uns, pour l’heure, ont même déjà dû se résoudre à réduire leurs horaires d’ouverture.   C’est ce qu’a constater à l’occasion de ses nombreux contacts avec la profession et ses représentants Aurélien Filoche, co-fondateur du site OuiPharma. Objectif de la plateforme : faciliter la transmission de pharmacies pour maintenir le bon maillage national à l’heure de la désertification grandissante, de départs en retraite massifs et alors que « Sur les 3 000 officines mises en vente chaque année, seule la moitié trouvent aujourd’hui preneur ! », déclare Aurélien Filoche.   Dans ce contexte de désertification grandissante, et alors que le budget de la santé va bientôt arriver sur le bureau de l’Assemblée Nationale, Aurélien Filoche lance un appel au gouvernement. Il lui demande :   en urgence une augmentation du numerus clausus. « Le gouvernement a augmenté l’an dernier de 300 le nombre de places en faculté de pharmacies pour les porter à 17000 sur cinq ans. Or, explique le président de OuiPharma, 17000, ce sont les besoins immédiats sachant, de surcroît, que 5000 des 50 000 pharmaciens d’officines sont déjà en âge de partir à la retraite et peinent à trouver des repreneurssuccesseurs ».   rapidement un geste significatif du gouvernement pour améliorer l’attractivité du métier de préparateur en pharmacie. En particulier accorder à ces collaborateurs le statut de « Professionnel de santé », ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.   Grace à son site internet OuiPharma, Aurélien Filoche facilite depuis 2015 la cession de pharmacies en donnant de la visibilité aux annonces de mise en vente. En 2021, sur les 1400 ventes d’officines enregistrées en France, 332 se sont faites grâce à l’entremise de OuiPharma qui affiche actuellement 700 offres de cession. Depuis le début de l’été, ces transactions sont facilitées avec la mise en place d’une messagerie interne sécurisée accessible aux 11 000 pharmaciens déjà inscrits sur le site et désirant échanger en toute simplicité et confidentialité.   Aujourd’hui, OuiPharma veut apporter sa pierre à la lutte contre la pénurie de personnels en officine. En 2022, et malgré la conjoncture, une offre d’emploi sur deux affichées sur OuiPharma a trouvé preneur. Forte de son expérience et de son succès, la plateforme, qui présente actuellement 150 postes à pourvoir, veut devenir le partenaire incontournable de l’emploi en pharmacie.   Pour cela, OuiPharma veut mobiliser les jeunes diplômés dont la plupart souhaitent traditionnellement se « faire la main » dans l’industrie avant d’intégrer une officine. A l’automne, Aurélien Filoche va lancer une « Caravane de l’emploi en pharmacie » auprès des jeunes pharmaciens du pays. « L’objectif, explique Aurélien Filoche, c’est de sensibiliser les jeunes à l’urgence d’apporter leurs compétences aux pharmaciens d’officine qui, sans eux, vont devoir soit fermer, soit réduire leur activité ».   A propos de OuiPharma Créée en 2015 pour apporter une solution aux graves difficultés que rencontrent les pharmaciens pour céder ou acquérir une officine, la plateforme OuiPharma.fr regroupe à ce jour 700 offres de cession sur toute la France. Grâce à sa communauté de 11 000 utilisateurs, OuiPharma a permis en 2021 la cession de 300 pharmacies, soit plus d’une transaction sur cinq. Pour répondre aux besoins de ses adhérents, OuiPharma propose des offres d’emploi. En 2022, une sur deux a été satisfaite. OuiPharma a de nouveau innové en juillet 2022 en mettant en service une messagerie sécurisée à l’usage exclusif de ses 11 000 adhérents.    
Aurélien
7 septembre 2022 • 5 min

Inscrivez-vous à notre newsletter

Tous les mardi, les dernières annonces de pharmacie à vendre et les derniers articles de blog dans votre boite mail.