Le dialogue délicat entre le pharmacien cédant et accédant

Un monde sépare le Pharmacien expérimenté qui souhaite partir à la retraite et le jeune Pharmacien prêt à reprendre le flambeau.

Dans chaque projet nous remarquons que les pharmaciens vendeurs ne cèdent pas uniquement un outil de travail, Il y a une partie affective dans la cession qu’il faut savoir gérer.

Le contexte de marché vient alourdir les conditions de cessions, le prix d’une pharmacie n’est pas lié à la valeur sentimentale que celle-ci représente ni le fait que dans 3 ans il y aura par exemple, des milliers de logements supplémentaire dans la zone de chalandise, mais par les résultats de celle-ci. Le marché de la transaction est régulé par l’offre et la demande.

Le prix de vente, objet de crispation autour de la vente de l’officine


Hors de question que je brade ma pharmacie

Cependant, on ne vend pas une affaire en devenir, cela peut influencer le prix mais nous ne connaissons aucun acteur du marché qui accepte d’intégrer dans le prix de vente de la pharmacie un potentiel d’évolution externe ou interne favorable à la pharmacie dans les années à venir après la vente. Le bon prix d’une officine est simplement celui qui permettra la réalisation de la transaction

La limitation du rôle de Ouipharma

Beaucoup de pharmaciens nous présentent leur officine comme étant une belle opportunité en devenir pour justifier le prix qu’il souhaite, cependant Ouipharma s'arrête à la mise en relation. La transaction n'étant pas notre métier de part la complexité et la spécificité de ce marché, des acteurs sont spécialisés pour accompagner les protagonistes et éventuellement donner des conseils sur les prix de ventes pratiqués.

Et les acheteurs dans tout cela ?

Pour les Pharmaciens acquéreurs, l’accessibilité aux offres est déjà un frein, la plateforme Ouipharma tente d’y répondre modestement. Cependant on remarque que ceux-ci considère plutôt une affaire par rapport aux résultats de celles-ci. Chez Ouipharma nous recevons beaucoup d’appels pour avoir des avis sur le marché et pour avoir des informations sur l’avenir du métier de pharmacien.

La profession évolue (nouvelles missions, mode de rémunération) et il est important pour le vendeur d’intégrer la psychologie du jeune acheteur qui part un peu dans l’inconnu et a besoin d’éléments rationnels pour encadrer son projet.

Un seul mot d’ordre pour une bonne transaction : le dialogue.