Articles et dossiers sur le métier de Pharmacien

Lancement de PharmEquity, première plateforme de financement participatif équitable réservée aux pharmaciens.
Finance Pharmacie

Lancement de PharmEquity, première plateforme...

Ses fondateurs, la Fédération des Syndicats Pharmaceutique de France (FSPF), l’Union Nationale des Pharmacies de France (UNPF) et Interfimo partenaire et financier des professions libérales et Incit’financement, conseil en investissement participatifs, s’unissent pour dynamiser les transmissions de pharmacies en France. Tous partagent les valeurs d’une PHARMACIE LIBÉRALE, portée par un réseau d’officines appartenant à leurs titulaires, indépendants et responsables tant à titre professionnel que patrimonial. La pérennité de ce modèle, qui a fait la preuve de son efficacité et de son adaptabilité, repose sur la fluidité des transmissions d’officines dans un contexte démographique tendu – le nombre de titulaires en âge de prendre leur retraite ayant doublé au cours des 10 dernières années. Afin de contribuer à la mobilité et au financement de la Profession, PharmEquity souhaite faciliter l’apport de fonds propres complémentaires au capital des SEL (1) et SPFPL (2) constituées par des repreneurs d’officines en mobilisant l’épargne des pharmaciens, créant un circuit du financement court et vertueux. Le Code de la santé autorise les quelque 27 000 pharmaciens titulaires à détenir jusqu’à quatre participations minoritaires dans des officines autres que celles dans lesquelles ils exercent : la Profession bénéficie ainsi d’une capacité de financement interne considérable pour compléter les apports personnels des repreneurs et leurs crédits bancaires. PharmEquity est l’outil qui permet à des repreneurs de présenter leur projet à des investisseurs qui consacreront une partie de leur épargne à le co-financer, dans un cadre strictement défini par l’Autorité des Marchés Financiers ; tous les projets mis en ligne sur la plateforme auront bénéficié par ailleurs d’un accord de financement conditionné d’Interfimo. L’investisseur qui cofinance l’acquisition de l’officine est juridiquement et factuellement minoritaire ; sa responsabilité financière est limitée à son apport en capital. Il s’abstient de toute ingérence dans la gestion et il n’investit pas dans sa propre région d’exercice. Repreneur et investisseur conviennent du caractère temporaire de leur association : après huit années d’exercice ou au-delà, lorsque la SEL aura remboursé la majeure partie de son emprunt, le repreneur pourra racheter les parts de l’investisseur sur la base de la valeur nette de la société – la plus-value créée sur le fonds d’officine lui revenant exclusivement. Entre-temps ni dividendes ni intérêts obligataires n’auront pesé sur la trésorerie et la rémunération du titulaire. Depuis sa mise en ligne début juillet, Pharmequity compte plusieurs dizaines d’investisseurs inscrits. (1)     SEL :  Société d’Exercice Libéral 2.      SPFPL : Société de Participation Financière de Professions Libérales
Aurélien
10 septembre 2020 • 5 min
Pharmacie en ligne comment procéder
Digital

Pharmacie en ligne comment procéder

Etude de cas avec la Pharmacie Centrale d'Hagetmau Depuis de nombreuses années on pousse la profession vers une digitalisation parfois même sans raison. Il existe donc pléthores d’acteurs qui proposent les services de digitalisation avec différents niveaux de services. Du site vitrine au site marchand, globalement les prestataires digitaux de la pharmacie couvrent toutes les fonctionnalités du web. Néanmoins il s’agit au pharmacien de bien comprendre les nuances entre les services proposés et d’arriver à faire refléter ses ambitions dans les services digitaux. Encore trop flou pour les pharmaciens Nous sommes encore dans les balbutiements, même si tout le monde comprend l’enjeux d’être bien positionné sur les moteurs de recherches ou d’indiquer clairement à ses patients les informations de contacts ou horaire, il est difficile de comprendre l’intérêt de vendre en ligne ou de développer des fonctionnalités qui ne seront pas utilisés. Pour que cela marche quelques règles à respecter 1. Comprendre que cela ne se fera pas tout seul : la mise en place d’un service implique forcement l’édification d’une stratégie à moyen / long terme Exemple : un pharmacien a souscris à un service de vente en ligne, il pensait vendre dès le lancement. 2. Avoir des indicateurs : lutter contre une intuition et se baser sur des données statistiques 3. Proposer un service qui soit cohérent par rapport au marché 4. Tester avant d’approuver : bâtir sa stratégie étape par étape. Évitez d’investir si vous n’avez pas la preuve que cela fonctionne, la plupart des outils qui vous permettront d’évaluer la pertinence d’investir sont gratuits (Google My business, Webmastertools, Google analytics) Nous ferons le test avec la Pharmacie accessible ici : https://pharmaciecentralehagetmau.fr
Aurélien
17 juillet 2020 • 3 min
Vendre sa pharmacie : les formules de Ouipharma
Pharmacie

Vendre sa pharmacie : les formules de Ouipharma

Ouipharma est un service de diffusion qui permet de publier des annonces de pharmacies à vendre, le formulaire pour publier en ligne est ici : DEPOSER UNE ANNONCE Les formules Gold, Platinium Nous proposons 2 formules (Gold 89€HT, Platinium 119€HT). Nous avons crée ces formules dans le but de répondre à votre besoin (Urgent ou pas de vendre) votre officine. La campagne webmarketing qui est incluse dans la formule Platinuim correspond à une publication sur laquelle nous allons investir du budget de communication pour votre annonce. Toutes nos formules sont mensuelles et vous pouvez depuis votre espace supprimer ou suspendre votre annonce quand vous le souhaitez, cela met fin automatique à votre abonnement. Comment rédiger mon annonce ? Sur le formulaire en ligne vous serez guidés parmi les 3 étapes : Etape 1 : Je renseigne un titre, une description, le chiffre d'affaires des 12 derniers mois HT, le département Il est important de décrire du mieux possible votre officine en réalisant des phrases complétes (éviter les abréviations), nous conseillons de rédiger le projet de reprise que votre affaire présente.  Exemple de titre :  Pharmacie à vendre en Gironde Exemple de description : Pharmacie à vendre située dans un angle de rue avec un superficie de 200m2. Elle offre un outil de travail de qualité dans un environnement propice aux développements des nouvelles missions du pharmacien. Le village possède de nombreux commerces et un environnement médical stable à proximité de la pharmacie. L'officine a été renovée en 2015.  Etape 2 : Choisir votre formule de parution Silver : Votre annonce sur notre plateforme  Gold : Votre annonce sur notre plateforme, une parution dans des groupes de pharmaciens sur les réseaux sociaux Platinium : Votre annonce sur notre plateforme, une parution dans des groupes de pharmaciens sur les réseaux sociaux, une campagne de communication payante Etape 3 : Compléter d'autres informations liées à votre annonce Vous avez la possibilité de publier d'autres informations pertinentes qui caracterisent votre officine, nous vous conseillons de compléter un maximum de champs afin d'éviter les prises de contacts inutiles Vous pouvez aussi télécharger notre formulaire papier en cliquant ici  Les pièges à éviter : mettre le prix de vente dans votre annonce, indiquer votre numero de téléphone, utiliser l'email de la pharmacie pour creer votre compte, renseigner dans l'annonce que le titulaire est démotivé. Comment je vais recevoir les candidatures ? Vous recevrez les candidatures par email et sur votre espace Ouipharma, vous pourrez échanger avec eux via  notre messagerie interne Ouipharma ou bien par téléphone puisque nous vous transmettons les coordonnées des acquéreurs avec leur projet profesionnel, l'apport, les heures de contact et la situation de pharmacien   Des questions ?  Vous pouvez me joindre au 06 31 16 73 35 - Aurélien Filoche Co-fondateur de Ouipharma.fr  
Aurélien
17 juin 2020 • 4 min
Comment se déroulent les études de pharmacie ?
Pharmacie

Comment se déroulent les études de pharmacie ?

Pour avoir accès aux études de pharmacie il faut passer par une première année commune aux études de santé, plus communément appelée PACES, où un numérus clausus est attribué nationalement et par université. Le numérus clausus est le nombre de pharmacien qui sera nécessaire lors de la fin des études. Environ 30% d’étudiants candidatant passent le concours. Pour la rentrée 2020, le concours et le numérus clausus ne seront plus d’actualité, la nouvelle première année de pharmacie est en cours d’élaboration.   Une fois cette année passée, il y a un premier cycle de 2 ans de formation générale en sciences pharmaceutique comprenant un nombre de matières à valider ainsi que plusieurs stages en officine pour obtenir ce diplôme. C’est un niveau licence. Ces 2 années sont un tronc commun pour avoir les bases nécessaires et choisir plus tard une spécialisation.   Il y a ensuite un deuxième cycle de 2 ans de formation spécialisé en sciences pharmaceutiques. Cette spécialisation se choisi en 4ème année. Le choix s’effectue entre officine, industrie et internat et s’accompagne en 5ème année de stages en milieu hospitalier pour toutes les filières.   La 6ème année est considérée comme une année de master 2 où l’étudiant doit, pour les cycles courts (industrie et officine), validé un master 2 ou DU de son choix avec au moins 6 mois de stage et des matières de son choix à valider en lien avec son projet professionnel qui validera son diplôme de pharmacien. Et pour le cycle long, passe un concours puis une spécialisation leur est attribuée et poursuit 4 ans d’étude en internat pour valider un diplôme d’état spécialisé. À la fin, une thèse doit être écrite et présentée pour être docteur en pharmacie.   Il y a 6 à 9 ans d’étude selon la spécialisation choisie avec possibilité de réorientation si besoin est.
Eléa
5 août 2019 • 2 min
Vendre sa pharmacie après 20 ans d'activité
Pharmacie

Vendre sa pharmacie après 20 ans d'activité

Les primo-accédants ont en moyenne plus de 30 ans, ils ont peu d’expérience comme chef d’entreprise, manager.    S’installer dans une pharmacie ou il faut tout transformer pour passer de la pharmacie qui n’a pas changé depuis plus de 20 ans à un modèle de pharmacie qui assure sa pérennité, exige de l’expérience, chose que le primo-accédant n’a pas forcement.   Au moment où toute une génération de pharmaciens est en age de partir à le retraite, le modèle de la pharmacie se transforme ce qui complique considérablement la transmission. «  Les nouvelles missions du pharmaciens ? je laisse cela au futur titulaire, je suis fatigué et je n’ai plus envie » Pharmacien qui souhaite partir à la retraite Autre discours que nous entendons régulièrement. Nous remarquons régulièrement que les annonces se mettent en avant par des titres peu attractif comme « Titulaire démotivé » ou « Pharmacien en arrêt maladie».  Pour optimiser la vente d’une officine, il vaut mieux vendre un outil productif, transformé et qui a de l’avenir. Cela implique répondre à des problématiques qui dépassent la pharmacie :   Est-ce qu’il y a des confrères avec lesquels je peux me regrouper ? Est-ce qu’il y a des médecins ? Est ce qu’il faut construire une maison de santé ? Est-ce qu’il faut transférer ? Est-ce qu’il faut rénover la pharmacie ?   Voici quelques pistes pour les pharmaciens vendeur, afin d’améliorer la productivité d’une officine.   Après une carrière derrière soit, c’est bien évidemment plus facile à dire qu’à faire… Cependant, laisser ces questions au futur titulaire, c’est prendre un risque de ne pas trouver d’acquéreur. De nombreux professionnels existent pour accompagner les vendeurs et acheteurs dans cette démarche.
Aurélien
8 juillet 2019 • 4 min
Quels sont les choix de carrières des étudiants de pharmacie ?
Pharmacie

Quels sont les choix de carrières des étudiants...

Le choix de carrière des étudiants en pharmacie commence à se préciser dès la 4ème année, année de spécialisation entre industrie pharmaceutique, officine et internat. La tendance jusqu’à il y a 10 ans été pour l’officine, de plus en plus on tend vers un équilibre entre chaque spécialisation ce qui équivaut à une diminution de la voie officine et une augmentation de la voie industrie. En effet la voie officinale est délaissée pour laisser place à l’industrie pharmaceutique. Les jeunes de nos jours savent que l’équation « une vie = un métier » n’est plus d’actualité, c’est donc pour ça qu’ils s’orientent vers les industries car un bon nombre de métiers sont possibles dans différents domaines : production, recherche, affaires réglementaire, assurance qualité, accès au marché, marketing et bien d’autres. Tous ces métiers sont nécessaires au bon déroulement des différentes étapes du cycle du médicament et sont accessibles pour tous ceux ayant pris la filière industrie. La spécialisation internat quand elle permet de déboucher sur des métiers de biologie médicale dans les laboratoires d’analyses médicales, aussi à des métiers d’enseignants-chercheur et de pharmacien hospitalier. Mais, depuis 2 ans, grâce aux nouvelles missions du pharmacien d’officine, de plus en plus d’étudiants s’inscrivent dans cette filière et pourraient peut-être inverser à nouveau la tendance.    
Eléa
5 juillet 2019 • 2 min
Faute de repreneurs, la pharmacie, bien souvent dernier commerce à résister dans les communes en difficulté
Pharmacie

Faute de repreneurs, la pharmacie, bien souvent...

Lancé en Février 2016, le site Ouipharma.fr est entièrement dédié à la mise en relation des offres de vente de pharmacies avec de potentiels repreneurs. Son but : faciliter la recherche du futur titulaire et donner plus de visibilité aux annonces de tous ces acteurs isolés que sont les pharmaciens et leurs intermédiaires. Ouipharma.fr est né de la rencontre de deux entrepreneurs, Guillaume Campo, pharmacien d’officine passionné de nouvelles technologies, et Aurélien Filoche spécialiste de la stratégie digitale. Un constat tiré d’une réalité de terrain Cherchant à acheter sa première officine et optimiser son démarrage professionnel, Guillaume dut démarcher directement ses confrères et contacter tous les intermédiaires de sa région pendant plus de deux ans ! D’où ce constat évident : aucune place centrale n’était faite au marché de la transaction d’officines pour relayer les annonces de cessions. Encore aujourd’hui, 1 seule offre de vente sur 4 trouve acquéreur dans l’année faute d’annonces bien profilées, mieux calibrées sur les critères de recherche de ces professionnels de santé. La profession vieillissant, la courbe des cessions s’accentuera sur les 5 prochaines années. « Faute de repreneurs, la pharmacie, bien souvent dernier commerce à résister dans les communes en difficulté, risque de fermer ses portes et de transformer nos communes rurales en désert de soins. Il y a urgence à faciliter la transmission du dernier lien entre les populations reculées et le système de santé. Il y a urgence à maintenir le maillage territorial qui fait la force de notre pays. C'est la croisade que mène sans relâche notre jeune société. » Guillaume Campo, Pharmacien
Aurélien
3 juillet 2019 • 5 min
Pour un pharmacien qui s’installe, voici quelques recommandations
Pharmacie

Pour un pharmacien qui s’installe, voici...

Il est important d'avoir un discours très clair vis à vis de ses interlocuteurs que ce soit un pharmacien qui vend son officine en direct ou bien une agence de transaction. Cependant, souvent, après avoir solliciter des informations complémentaires, le pharmacien de donne pas suite, entraînant certaines conséquences : Concernant le pharmacien vendeur peut se sentir frustré, le mettant dans une position d’attente alors qu’un simple retour permet d’assainir les conversations. Il est important de respecter quelques règles de civismes, un simple « Bonjour » et/ou « Après étude du projet je ne vais pas donner suite à l’acquisition de votre officine pour telle et telle raisons » permettent de désamorcer 80% des frustrations, et maintenir un espace d’échange constructif.   Concernant l'agence de transaction, la rémunération se fait au succès de la vente impliquant donc, pour un suivi et un accompagnement cohérent, un besoin de compréhension exact du projet de l’acquéreur. La discussion est inévitable pour que les deux partis, acquéreur et agent de transaction, comprennent les modes de fonctionnement de l’autre. Il ne faut donc pas hésiter à poser des questions. Par ailleurs, il est important de ne pas prendre d'initiative sur les dossiers présentés par l'Agent, sans en parler préalablement. Voici quelques exemples d’erreur à ne pas commettre :  Après la transmission d'un dossier par un Agent, je suis allé(e) voir la pharmacie pour en savoir plus, je n'ai plus eu de nouvelles > Demandez à celui qui vous avait présenté le dossier si cette visite est envisageable J'ai demandé des informations sur 60 pharmacies, aucune ne m’intéressent. Pourrais-je en avoir d’autre ?  > Réfuter des dossiers impliquent d'argumenter les raisons pour lesquelles vous ne souhaitez pas donner suite Après obtention du dossier de vente, j'ai analysé pendant 6 mois la proposition... > Toujours faire un retour et maintenir au courant son interlocuteur de sa position Ouipharma.fr a constaté une confusion sur les services proposés par les intermédiaires. En effet, en passant par une agence de transaction, il y aura des frais pour l'acquéreur et le vendeur mais ils ne payent pas de prestation pour autant. L’objectif de l’intermédiaire est d’accompagner l’acquéreur et le vendeur dans leurs démarches et dans l'aboutissement de leur projet, il est donc important d’établir une relation de confiance avec son interlocuteur avant même de parler des dossiers, la notion d’accompagnement permettra de sécuriser l’installation. Sans cette relation de confiance vous n’aurez pas accès aux dossiers qui vous intéressent et vous ne pourrez pas bénéficier de cet accompagnement.  Pour finir n’hésitez pas à faire appel à des tiers (experts comptables spécialisés ou avocat) pour avoir leur avis sur votre projet.
Aurélien
12 juin 2019 • 5 min

Inscrivez-vous à notre newsletter

Tous les mardi, les dernières annonces de pharmacie à vendre et les derniers articles de blog dans votre boite mail.