Offre d'achat d'une pharmacie

La vente de votre officine ne sera effective que lorsque les conditions suspensives seront levées !

L’obtention du financement au niveau bancaire dépend de plusieurs éléments :

  • L’apport de l’acheteur :

    Est-il suffisant pour pouvoir acquérir votre officine ? Généralement, on estime à 20% le minimum d'apport nécessaire relativement au prix total de la transaction. Certaines banques peuvent demander encore un peu plus d’apport. Il est important de noter qu’une arrivée à plusieurs diplômes peut permettre de diminuer les attentes des banques quant à l’apport de l’acheteur, de même qu'une localisation en ZRR.

  • Le prix de vente :

    Est-il en cohérence avec le marché actuel de la transaction d’officine ? Un prix de vente élevé avec un apport « normal » risque fort de faire rater un dossier de financement. Mieux vaut signer un compromis dont on sait que le financement sera accepté plutôt que de signer un compromis flatteur pour le vendeur mais dont le financement n’aboutira peut être pas.

  • La structure juridique :

    Bien que les SPFPL se multiplient, les banques favorisent encore parfois la transaction de fonds de commerce par rapport à la cession de parts, et ce pour des raisons de cautionnement.

  • La personnalité et le projet de l’acheteur :

    Élément très personnel de la relation entre le banquier et l’acheteur et difficilement appréhendable pour vous, vendeur.

Vous l’aurez compris, l’élément essentiel et maitrisable pour vous c’est de s’assurer que l’apport de l’acheteur et en adéquation avec vos attentes de vendeur.

Vendre sa pharmacie

Revenir à la page mère

Page précédente

Préparer la vente de sa pharmacie

Comment aborder la cession de votre officine ?

Lire la suite

Marché de la transaction d'officine

Quels sont les dernières moyennes de la transaction ?

Lire la suite

Comparez votre officine aux offres du marché

Toutes les annonces de Ouipharma, classées géographiquement

Voir toutes les annonces